La réforme de l’urbanisme : la digitalisation des autorisations

Il faut savoir que l’une des caractéristiques des temps modernes est l’utilisation massive d’internet. C’est normal que les services publics suivent la tendance afin de faciliter les procédures. Sur ce point, sachez que le gouvernement amorce une dématérialisation de certains services dans le secteur de l’urbanisme. En effet, le fait de réaliser les démarches sur internet est très avantageux en de nombreux points. Cela pourrait rendre plus rapides les procédures, en outre, c’est aussi une manière de faire quelques économies. Le gouvernement actuel essaye de mettre en place un système qui permet de faire la demande d’un permis de construire sur le site internet de la commune concernée.

Une réforme qui va s’installer en douceur

Il faut savoir que la dématérialisation des demandes, comme les permis de construire ou encore la déclaration préalable n’est pas obligatoire pour le moment. Le gouvernement a donnée aux communes jusqu’à l’année 2022 pour inclure la dématérialisation des procédures. En effet, selon les élus des collectivités locales, il conviendrait de donner d’abord les moyens aux communes pour réaliser cette réforme. Ce que l’on peut retenir est que cette évolution ne peut avoir que des bienfaits pour les simples citoyens. En effet, ce ne sera plus la peine de se déplacer dans les communes pour demander un permis de construire. Le gain de temps est tout simplement inestimable. Il faut aussi noter que l’on évite ainsi le gaspillage des papiers. Cela est très important pour l’écologie. Pour avoir plus d’informations sur cette réforme, mieux vaut consulter un spécialiste en la matière. Pour vous aider, il suffit d’aller voir un avocat pas cher. En effet, certains spécialistes pratiquent des tarifs assez compétitifs. Il faudra alors comparer les prix.

Pourquoi il y a eu un report de la dématérialisation ?

On peut se poser la question de savoir concrètement les raisons qui ont poussés les autorités à reporter jusqu’en 2022 la dématérialisation des différentes procédures. Selon les associations des élus qui ont participé aux travaux. Il convient en premier lieu de trouver les logiciels adéquats et de sécuriser le système informatique des communes, cette phase est obligatoire pour rendre uniformes les services. Il faut aussi qu’il y ait un accompagnement complet des collectivités de la part de l’État central. En d’autres termes, on ne peut pas imposer du jour au lendemain que les services municipaux soient dématérialisés. Il faudrait du temps pour la préparation d’une telle réforme. Il faut donc procéder par étape. Bref, c’est assez normal que la dématérialisation prenne du temps. Sachez que de nombreux techniciens étudient ce projet en ce moment pour accélérer le processus. En effet, la digitalisation des services municipaux est un enjeu majeur pour le gouvernement actuel. C’est l’une des promesses de campagne du Président de la République.